L'enfant: un.e patient.e comme les autres?

9 déc. 2022
19 janv. 2023
L'inscription se termine par un paiement en ligne (postfinance, Twint, Visa, Master)

Formation

Description

La prise en soin de l’enfant et des parents : valoriser et favoriser les capacités propres de l’enfant. Cette formation s’adresse à tous les praticien.ne.s qui reçoivent des enfants (dès la naissance) en consultation. L’objectif est de réussir la prise en soin de l’enfant dans une approche bio-psycho-sociale informée par les données probantes actuelles, tout en incluant le ou les parents et savoir reconnaitre les besoins de chacun d’eux. Sur la base de leur savoir, leur savoir-faire, leur savoir-être et leur expérience clinique, Guillaume et Tiphaine proposent de s’interroger sur les spécificités de l’enfant en fonction de son âge, de son stade de développement, de son environnement ainsi que de ses capacités. Les conditions optimales au développement autonome de l’enfant (besoins, rythmes, «bébé statisticien», motricité libre, environnement, communication, conseils aux parents et exportation de la séance…) et la relation enfant/parent/soignant seront abordées lors de ces 3 jours de formation. Autour des principaux motifs de consultations rencontrés en clinique, des outils ludiques tels que ateliers pratiques, mises en situations ou analyses de consultations filmées permettront de réfléchir ensemble à notre manière de prendre en soin ces jeunes patient.e.s et leurs parents.

Attention en plus des 3 jours pratiques, un webinar de clôture de formation de 2h00 aura lieu le 19 janvier 2023.

Enseignants

JEANNE Tiphaine

Femme blanche cisgenre maman de 2 enfants, je suis ostéopathe depuis 2010.

Après avoir suivi des années de Licence de Maths et Informatique Appliqués aux Sciences, j’ai suivi une formation d’ostéopathie entre 2005 et 2010, formation au cours de laquelle je me posais déjà des questions sur les modèles explicatifs proposés ainsi que sur la diversité des « types » d’ostéopathie transmises par mes enseignant.e.s. 

Diplômée en 2010, je me suis installée en cabinet libéral à la sortie des études. 

J’ai alors commencé à me demander pourquoi certains patients allaient mieux et d’autres non, alors que mon « raisonnement ostéopathique » était le même, celui qu’on m’avait appris. 

C’est en 2012, lorsque je suis devenue maman que mes premières réflexions sur l’importance de la relation entre deux individus sont nées. 

Quelle relation construire avec ma fille afin de lui permettre de grandir et de s’épanouir dans la confiance, l’estime d’elle-même, la sécurité et l’autonomie ? Quel impact, la relation que nous entretenons avec nos enfants, peut-il avoir sur la personne qu’elle est et deviendra ? 

Ces réflexions ainsi que différentes lectures et apprentissages sur divers types de communication et d’écoute m’ont amenée à me questionner aussi sur l’importance de la relation avec mes patients lors de mes consultations. 

Au fur et à mesure des formations que j’ai suivies, de lectures d’articles et d’échanges avec d’autres professionnels se questionnant également sur notre pratique et sur l'efficacité de notre prise en charge, la question du « pourquoi les patients vont mieux ou non » prenait de plus en plus de place dans mes réflexions. 

J’ai commencé alors à remettre en question l’histoire que nous nous racontons en tant qu’ostéo. 

Lorsque en 2017, j’écoute Jerry Draper Rodi, futur PhD, nous parler de son travail de thèse sur la prise en charge bio-psycho-sociale de la lombalgie dans un symposium d’ostéopathie, une lumière s’allume en moi et me donne de nouveaux outils à explorer afin de mieux comprendre les interactions que nous avons avec nos patient.e.s. Et ouvre sur la complexité passionnante de la prise en charge centrée sur le patient, ou en partenariat avec celui-ci. 

En parallèle avec la découverte des neurosciences de la douleur et les neurosciences dans l’éducation et le développement de l’enfant, je commence alors un travail en supervision, qui me permettra d’avancer autant professionnellement que personnellement, mieux me comprendre moi, pour mieux comprendre comment interagir avec les autres et à quelle fin. 

La supervision et l’intervision avec différents groupes de pairs ainsi que la formation continue, depuis cette période, me permettent, sans cesse, d’améliorer ma capacité à adapter chaque nouvelle relation thérapeutique, centrée sur la personne qui me consulte tant avec les patients adultes, qu’avec les patients enfants de tout âge et leurs parents. 

La réflexivité en pratique a évidemment joué un rôle primordial sur la thérapeute que je suis, mais pas seulement. 

L’écoute, la communication, l’attention aux attentes et besoins de tous les êtres humains qui m’entourent, enfants, ami.e.s, proches, famille ou bien juste un.e inconnu.e croisé.e par hasard, cela a aussi changé ma vie d’un point de vue personnel et a rendu mes interactions sociales plus simples et plus douces.

Molinier Guillaume

Infos principales

Matin
08:45 - 11:45
Après-midi
13:30 - 17:30
Matin
08:45 - 12:00
Après-midi
13:30 - 17:30
Matin
08:45 - 12:00
Après-midi
13:30 - 17:30
Après-midi
14:00 - 15:45
Français
Français
Membre
740.00 CHF
Non membre
920.00 CHF
Assistant
470.00 CHF

Lieux de formation

FSO - Centre de formation Fribourg
Rue de Rome 3
1700 Fribourg
Ouvrir dans Google Map
Webinar
Ouvrir dans Google Map
Secrétariat de la formation continue
Kontakt für deutsche Kurse:
weiterbildung@suisseosteo.ch


Contact pour les formations en français :

Mardi et Jeudi,
de 09h00 à 11h00
Rue de Rome 3
1700 Fribourg